ces-patrons-dentreprises-publiques-dont-francois-hollande-veut–les-echos

« Solution Portage Salarial » Contactez-nous au Numéro de Tél. suivant : +212 522 27 35 38
Par mail : info[at]groupe-omf.com
Ou via notre formulaire de contact

Ces patrons d’entreprises publiques dont François Hollande veut … – Les Échos

  • PDF

12/04 | 07:00 | Lucie Robequain

Le PS veut « imposer » l’encadrement de 1 à 20 des salaires dans les entreprises détenues à plus de 50 % par l’Etat et le « proposer » ailleurs. Interrogées par « Les Echos », les entreprises concernées reconnaissent que la rémunération de leurs dirigeants va souvent au-delà.

 

Les entreprises publiques doivent montrer l’exemple. C’est la raison pour laquelle François Hollande souhaite que la rémunération la plus haute versée dans chacune d’entre elles ne puisse être 20 fois supérieure à la plus basse. Hostile à toute ingérence trop marquée dans les entreprises purement privées – ce qui le distingue de Jean-Luc Mélenchon -, il veut faire en sorte que la sphère publique soit irréprochable. Les rémunérations ont beau y être souvent très inférieures à celles du privé, il leur arrive aussi de défrayer la chronique : l’indemnité de 1,5 million d’euros qui a été versée la semaine dernière à Anne Lauvergeon, après son départ d’Areva, n’en est que la dernière illustration.

Simple en apparence, ce plafonnement des salaires – qui est loin de faire l’unanimité parmi les ténors du PS -semble plus ou moins réaliste selon les entreprises. Si le candidat socialiste est élu, «  l’Etat imposera ce principe dans les entreprises où il détient plus de 50 % du capital et le proposera ailleurs », explique Jérôme Cahuzac, responsable du budget dans l’équipe Hollande. Toutes les rémunérations seraient prises en compte, qu’elles soient fixes ou variables. Pour Areva, EDF et Aéroports de Paris, où l’Etat détient plus de 50 % des parts, la décision semble assez facile à appliquer. Un décret serait publié fin mai pour toiser les plus hautes rémunérations et faire en sorte que cet éventail de 1 à 20 soit bien respecté.

Là où l’Etat est minoritaire, il espère convaincre les autres administrateurs de faire appliquer la règle. Cela semble possible lorsqu’il détient près de 30 % (Thales, Safran, France Télécom, etc.). Mais là où son poids est faible (Air France KLM, Renault…), cela relève de la gageure. La difficulté de l’Etat à peser dans la politique salariale de Dexia (dont il détient 23,3 % avec la Caisse des Dépôts) l’a récemment prouvé.

S’il venait à s’appliquer, ce principe ferait des vagues dans de nombreuses entreprises. En calculant qu’un salarié payé au SMIC sur 13 mois perçoit un peu moins de 18.200 euros brut par an, le salaire maximum ne devrait pas excéder 353.600 euros. Interrogées par « Les Echos », les entreprises reconnaissent qu’elles dépassent souvent ce plafond, et pas seulement pour le plus haut dirigeant : Henri Proglio n’étant par exemple pas le plus payé chez EDF.

Ce qui se fait outre-Rhin

Les patrons les plus menacés pourront arguer des rémunérations touchées par leurs homologues outre-Rhin. Le patron de la Deut-sche Post (détenue pour près d’un tiers par l’Etat), Frank Appel, a vu ses émoluments grimper de 19 % l’an dernier, à 5,8 millions d’euros, 10 fois plus que Jean-Paul Bailly à La Poste. Guillaume Pepy (SNCF) ne joue pas dans la même ligue que Rüdiger Grube, président du directoire de Deutsche Bahn (100 % publique), qui a gagné 2,46 millions en 2011. Henri Proglio fait aussi pâle figure à côté de ses concurrents du privé : Johannes Teyssen (E.ON) vient par exemple de gagner 4,99 millions d’euros. Le PS pourra mettre en avant l’exemple des restrictions imposées à la Commerzbank. Parce que l’Etat a dû monter à son capital pour sauver la deuxième banque privée d’Allemagne de la faillite, la rémunération de Martin Blessing s’est limitée, en 2011, à 569.000 euros. Son prédécesseur avait gagné 3,8 millions en 2006.

KARL DE MEYER ET LUCIE ROBEQUAIN
 
 

« Solution Portage Salarial » Contactez-nous au Numéro de Tél. suivant : +212 522 27 35 38
Par mail : info[at]groupe-omf.com
Ou via notre formulaire de contact

 

Leave a Reply